Actualité plantes

L'air intérieur de nos maisons, appartements et bureaux est 10 à 100 fois plus pollué que l'air extérieur. Les sources de pollution sont multiples: peintures, colles, isolants, produits d'entretien... 

En 1980, le Dr Bill Wolverton de la NASA a mené des études portant sur le recyclage de l’air dans les navettes spatiales. Ces premiers travaux permirent de découvrir que les plantes, êtres vivants qui se nourrissent et échangent avec le milieu extérieur, ont la capacité de dépolluer l’air de façon significative. Depuis, différentes recherches sont venues confirmer ses résultats.
Les conclusions des recherches menées sur le sujet insistent sur le fait qu'une seule plante n'élimine pas tous les types de polluants. Différentes plantes doivent donc être utilisés pour une action dépolluante complémentaire.

Comment ça marche ?

Voici comment les plantes dépolluent l'air. Elles transforment les molécules toxiques contenues dans l'air en nutriment ou elles les stockent dans leurs tissus. Les polluants de l'air sont absorbés par les feuilles, les tiges et le tronc grâce à des stomates qui régulent la respiration de la plante, ils sont ensuite transformés en nutriment par des micro-organismes vivants dans les racines. Parallèlement la plante émet de la vapeur d'eau par un processus de transpiration. Cette vapeur d'eau humidifie l'air et la rend plus saine. Le taux d'humidité augmente de 4 à 8% ce qui réduit les problèmes liés aux gênes respiratoires, d'asthmes et d'irritation de la peau. Plus les plantes sont grosses, plus les feuilles sont grosses et plus l'échange gazeux est important.

Liste des plantes dépolluantes d'intérieur :

  • Palmier
  • Ficus benjamina
  • Ficus elastica
  • Draconia
  • Nephrolepsis 
  • Schefflera
  • Scindapsus
  • Sansevieria
  • Aloe Vera
  • Chlorophytum
  • Hedera
  • Codiaeum
  • Spathyphillum
  • Chrysanthème
  • Phalaenopsis
  • Cyclamen
  • Anthurium
  • Azalée
  • Aglaonema
  • Syngonium
  • Sphaigne
  • Vigne d'appartement
  • Bananier nain
  • Rhapis
  • Philodendron
  • Cactus de Noël
  • Poinsettia

------------------------------------------------------------------------------------------

Une orchidée rare réaparait en Norvège, Cephalanthera rubra (Rød Skogsfrue - dame des bois rouge),en français : Céphalanthère rouge, a été redécouverte à Aust-Agder. Elle n'avait pas été revue depuis 56 ans.

En 1951 elle avait été découverte près du lac Gjerstad à Aust-Agder par deux botanistes mais on ne l'avait plus revue depuis.

Elle est sur la liste norvégienne des plantes en voie de disparition et son emplacement exact n'a, par conséquent, pas été révélé.

Le Directoire pour la Conservation de la Nature a alloué un budget de 1.8 million de couronnes pour la protection de cette orchidée jusqu'à l'an 2010.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Alors que les plus vieux fossiles complets de végétaux terrestres dataient d'il y a 425 millions d'années (au Silurien), une étude publiée dans la revue Nature indique que les premiers végétaux terrestres seraient apparus il y a 475 millions d'années (Ordovicien).

C'est en analysant des roches d’Oman vieilles de 443 à 495 millions d’années que l’équipe de Charles Wellman, l'auteur de cette nouvelle étude, et chercheur à l'université de Sheffield en Angleterre a découvert des spores (corpuscules reproducteurs), mais aussi le sac qui sert à les produire, ce qui tend à démontrer, selon eux, qu'elles proviendraient d'une plante terrestre et non aquatique.
Les spores retrouvées sont semblables à une plante dénommée herbe de la trinité, proche des mousses, les bryophytes.
"A présent, nous avons réellement les spores dans leurs plantes", a souligné Charles Wellman. "J'ai souvent trouvé des spores, mais je n'avais jamais trouvé les plantes-mêmes qui produisent les spores." souligne l'auteur de la nouvelle étude, Charles Wellman, chercheur à l'université de Sheffield.

Toutefois, Paul Kenrick, un chercheur du Muséum d'histoire naturelle de Londres spécialisé dans les premières plantes, précise dans un commentaire conjointement à l'étude, que les conclusions de son confrère sont convaincantes mais que d'autres scientifiques, sur la base d'analyses génétiques, n'hésitent pas à faire remonter les premières plantes terrestres jusqu'à 700 millions d'années.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Florissimo : Les orchidées intéressaient les trafiquants

 

On connaissait les trafics de drogue et d'influence. A Florissimo, on a découvert le trafic d'orchidée. La gendarmerie a ouvert sept procédures : pas de quoi remettre en cause le succès général de la manifestation.

L'édition 2005 de Florissimo a été un succès populaire indéniable. Mais chaque médaille a son revers : dans les coulisses, l'exposition a parfois été le cadre d'un trafic international pas comme les autres.
Au centre des transactions irrégulières, une fleur : l'orchidée. Un travail d'investigations et de contrôles a été mené par la gendarmerie, en liaison avec l'Office national de la chasse et de la flore sauvage (ONCFS), les douanes et les services phytosanitaires et vétérinaires.
Des milliers de fleurs
Si l'opération avait été menée dans le scepticisme - la gendarmerie pensant qu'un événement de l'importance du Florissimo, ayant pignon sur rue, devait être propre -, les résultats ont dépassé les espérances. Pas moins de sept procédures ont été ouvertes : une concernant un Français, les six autres relatives à des étrangers. Le plus gros trafic portait sur pas moins de 6 000 pieds d'orchidées protégées !
Pour réussir un aussi joli coup, il a fallu une excellente collaboration entre les différents services concernés. La formation spécifique reçue par trois gendarmes y est également pour quelque chose. Ils ont passé trois jours à Paris, au Jardin des plantes, à tenter d'assimiler les différentes espèces d'orchidées, certaines étant protégées, d'autres non. Heureusement, parmi eux, une adjudante était déjà une collectionneuse passionnée. Ses connaissances se sont révélées indispensables pour réussir un tel coup de filet.
Devant le tribunal
Au final, les ressortissants étrangers ont fait l'objet d'une grosse amende, proportionnelle à la valeur estimée des biens saisis par les forces de l'ordre. En revanche, notre compatriote trafiquant de fleurs rares fera l'objet d'une procédure judiciaire devant le tribunal correctionnel. A la compagnie de Dijon, on se félicitait de ce coup d'éclat, d'autant qu'il débouchera sûrement plus tard sur un travail en liaison avec les polices étrangères : certains services de pays qui accueilleront les prochains congrès mondiaux d'orchidées ont déjà pris des contacts avec la gendarmerie en vue de lutter efficacement contre de possibles fraudes futures.
Eric CHAZERANS
On connaissait les trafics de drogue et d'influence. A Florissimo, on a découvert le trafic d'orchidée. La gendarmerie a ouvert sept procédures : pas de quoi remettre en cause le succès général de la manifestation.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site