La maladie sous sa vrai forme

«Il y a des millénaires que l'humanité fait plus ou moins consciemment l'expérience qu'en définitive toutes les maladies ont une origine psychique et c'est devenu un acquis "scientifique" solidement ancré dans le patrimoine des connaissances universelles ; seule la médecine moderne fait de nos êtres animés un sac plein de formules chimiques.»

           La nature exige que tout tende vers la santé. Une terre organique saine avec des microbes et des vers de terre donne des récoltes saines. Les parasites et les insectes n'attaquent pas les récoltes parce qu'elles ne sont pas malades et qu'elles correspondent à ce que la nature demande.
Quoique la science moderne, la médecine et la technologie fasse, il n'y a pas moyen d'échapper au fait que nos corps humains sont sujets aux mêmes lois exactes de la Nature. La maladie est pour la Nature la manière de composter ou de recycler la décomposition et les corps malsains en décomposition. Le seul moyen d'enlever la maladie est d'enlever la cause. C'est important de connaître la différence entre la vraie cause de la maladie et les symptômes qui sont le résultats de la maladie. Dans le cas des récoltes, la cause de la maladie est la terre malsaine et les insectes et parasites qui détruisent ces récoltes ne sont seulement que les symptômes. Enlever simplement les parasites ne "guérit" en aucune façon. Les parasites ne disparaissent pas et le plus souvent, ils s'immunisent aux pesticides et aux produits chimiques. On doit alors utiliser des quantités plus grandes et plus puissantes de pesticides et ils deviennent aussi inefficaces que les précédents une fois que les insectes sont immunisés. La solution c'est d'avoir une terre saine qui produit des récoltes saines qui, à leur tour, sont libres d'insectes parce qu'il n'y a pas de pourriture à nettoyer. Souvenez-vous, les équipes de nettoyage de la Nature se nourrissent de pourriture et de maladie seulement.

            Dans nos corps, la maladie provient de la toxicité et de la déficience. La maladie produit les symptômes qui sont des avertissements. La médecine moderne essaie de "guérir" la maladie en supprimant ces symptômes/avertissements d'une incroyable valeur. Mais tout comme les parasites et les insectes, les symptômes deviennent de plus en plus aigus et résistent aux traitements et aux médicaments. Généralement, on donne encore plus de traitements et des drogues encore plus fortes. Pour retrouver la santé, la cause (toxicité et déficience) doit être supprimée. Les parasites/symptômes sont des choses bénéfiques qui nous avertissent que tout ne va pas bien.

Les scientifiques et beaucoup d'autres affirment et prouvent les faits suivants:

1. Les microbes sont sur cette planète pour assurer le recyclage des matières essentielles pour que tous les organismes puissent survivre.
2. Les microbes participent, en fait, au processus de guérison et n'attaquent jamais des tissus sains ou des organismes sains.
3. La maladie est causée par une mauvaise nourriture et les microbes contribuent à la guérison et ne sont pas la cause de la maladie.
4. La maladie peut seulement être éliminée en suivant les lois naturelles de la guérison ce qui veut dire coopérer avec la disparition des symptômes et non point s'opposer aux symptômes.
5. Le plus ou moins grand nombre de mauvaises habitudes alimentaires déterminera, aussi, le nombre et le type de microbes qui proliféreront en réponse à l'état de la maladie.
6. L'environnement global déterminera aussi le nombre et le type de microbes présents. L'environnement global comprend l'état de santé de l'individu, le climat, la pollution de l'air etc...
7. Les maladies épidémiques avaient disparu bien avant la création des vaccines. A une époque plus récente, une meilleure hygiène, une meilleure nourriture et en conséquence, une meilleure santé ainsi que les changements cycliques normaux de la nature des organismes, tout cela a contribué à la disparition graduelle des maladies épidémiques (polio, variole, diphtérie etc...).
8. Les vaccinations ne stimulent pas l'immunité mais, au contraire, la suppriment. Le résultat de cette immunité qui a été supprimée peut bien expliquer l'épidémie de maladies "incurables"(cancer, arthrose,diabète,"cystic fibrosis", maladies cardiaques chroniques, le Sida etc...) qui ont été la suite des programmes des vaccinations.
9. Les vaccinations contribuent directement, aussi, à des altérations probablement définitives ou à des mutations des gènes dans les cellules humaines, et certains de ces changements sont probablement transmis par les générations successives jusqu'à nos jours. C'est vraiment une menace plus grande et plus insidieuse pour notre existence que la guerre atomique.
10. Nous avons le sentiment que la conclusion inévitable c'est d'arrêter ces programmes de vaccination et de mettre cet argent et ces énergies dans la recherche pour augmenter l'immunité avec une nourriture saine et qui, en conséquence, soigne.

Parce que nous avons tendance à penser que les symptômes, c'est la même chose que la maladie, j'aimerais discuter des différences entre la maladie qui est causée par déficience/toxicité et les symptômes qui sont causés par la maladie.

Différences entre la maladie et les symptômes
Les symptômes sont, pour la nature, la manière de nous dire que nous ne vivons pas selon le sain équilibre de la Nature. Les symptômes sont, en réalité, des choses positives qui nous font savoir que nous ne sommes plus en harmonie et que si nous ne changeons pas, nous courrons réellement le risque d'être "recyclés". Il y a beaucoup de différences entre la maladie et les symptômes puisqu'en fait, un symptôme est quelque chose qui a été créé par une maladie qui peut être très ancienne. Ces symptômes sont ce que j'appelle des avertissements. Par exemple, quand il y a quelque chose qui ne va pas avec l'estomac, naturellement, il va y avoir une certaine sorte de symptôme qui va se manifester sous des formes diverses, parce que l'estomac joue une rôle vital dans l'absorption des principes nutritifs qui sont utilisés en tant que combustibles pour le corps. On peut avoir des maux de tête graves, douloureux. On peut avoir des étourdissements d'une telle intensité qu'on pense que la mort est proche. On peut avoir des douleurs de dos. D'autres symptômes tout à fait courants sont la fatigue, et la dépression. Les gens ont de graves problèmes avec la dépression qui peuvent souvent être totalement destructeurs.

        Depuis les vomissements, le mal à l'estomac, les douleurs dans la poitrine jusqu'aux troubles mentaux, le nombre de symptômes est très grand et très varié. Ces conditions, évidemment, conduisent aux cancers, sida et autres problèmes "graves".

        En fait, il existe plus de cent symptômes. Ces symptômes proviennent généralement de déficiences. La plupart des déficiences viennent des conditions dans lesquelles la nourriture n'est pas digérée. Cela veut dire que le flux d'énergie qui est nécessaire au corps pour fonctionner est bloqué et c'est pourquoi les symptômes changent d'une forme à une autre. Les symptômes affectent la partie la plus faible du corps. Evidemment les gens ont des constitutions différentes et des points faibles différents. Souvent les symptômes peuvent disparaître pendant une courte période ou même une plus longue. Quelquefois les symptômes changent ou reviennent après de longues périodes. Ainsi on ne sait jamais où et quand ils vont vous toucher.

Témoignage du docteur Pfeffer:
"Mon nom est Dan Pfeffer, docteur en médecine. En février 1987, j'ai eu un test positif au HTLV-3, et le diagnostique fut d'un pré-Sida. Mes symptômes étaient des sueurs nocturnes, et de la lymphadenopathie. J'ai vu plusieurs médecins et spécialistes pendant 3 mois. Ils m'ont demandé si je prenais des médicaments. J'ai refusé les médicaments jusqu'à ce qu'ils deviennent absolument nécessaires. Tout le temps, je sentais une force à l'intérieur de moi qui me guidait et qui me disait que je traverserai cette épreuve si je faisais confiance à ma croyance que la guérison vient de l'intérieur de soi-même. Le jour où j'ai contacté Ann Wigmore est le jour où ma vie a commencé vraiment. J'ai fait des lavements au jus de pousses de blé, des implantations et continuai à boire de cette chlorophylle liquide. Avant mon congé d'un mois, mon SGOT était de 670, ce qui est très élevé. Mes lymphocytes T et B étaient loin de la norme. A la fin d'un mois de congé, mes enzymes du foie étaient redevenus normaux, mon SGOT n'étaient qu'à deux points de la norme. Mes cellules T4 étaient descendues à 370. L'équilibre entre mes cellules T-helper/T-suppresseur étaient de nouveau normal. Mes cellules T11 étaient à sept points de la norme. Tout était à nouveau normal. Les médecins prétendaient que c'était impossible. Mon généraliste voulait d'autres tests de la part des spécialistes et il m'a dit que j'avais le virus Epstein-Barr et une hépatite chronique. Je me souviens de l'avoir regardé et je l'ai remercié de sa peine. Je lui ai dit que je ne voulais pas accepter son diagnostic. J'ai fait refaire tous mes tests. Toutes les numérations sur la lymphe étaient normales ainsi que celles de mon foie. Les médecins n'ont fait aucun commentaire à ce sujet. Je continue mon programme depuis un an et deux mois, depuis mon nettoyage initial. Cela a pris tout ce temps et je viens de refaire un test HTLV-3 et il est redevenu négatif. Je réalise que ce que je mange et comment je mange ainsi que mon attitude cela fait ma possibilité de vie ou de mort. J'ai choisi de vivre. Je dédie ma vie à aider les gens à s'aider eux-même à vaincre le Sida parce que je suis une preuve vivante que cela peut être fait."

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×