L'éclairage

 L'éclairage

L'éclairage sera vital pour votre plante, tout comme l'eau, l'apport nutritif et la terre (voir même plus vital)

Plusieurs systèmes sont possibles, tout dépend de la taille de votre portefeuille !


Notre plante absorbe principalement un spectre de lumière qui va du violet au rouge, mais le jaune et vert ne sont que très peu absorbés voir pas du tout comme le vert, rejeté par la chlorosynthèse de la plante (d'où sa couleur)


La lumière du soleil présente le spectre total, mais ce spectre est impossible à reproduire en lumière artificielle (sauf pour les professionnels en culture de laboratoire par exemple, donc, hors de nos moyens) Lors de sa croissance, notre plante aura besoin de 18 heures minimum " d'ensoleillement ".
Donc pour nous, humbles cultivateurs amateurs, on calculera suivant nos moyens : 36Watts heures pendant 18 heures jusque 400Watts/H pendant 18 heures

Le type de lampes :

- Ampoule standard à bannir : spectre jaune, pas assez éclairant, consomme trop
- Ampoule allogène idem : chauffe trop, consomme énormément, spectre mal adapté
- Spots : chauffent beaucoup trop, trop d'infra rouges
- Les lampes hautes pression au sodium (HPS) et mercure (MH).

La lampe HPS (haute pression au sodium) est l'idéal, c'est coûteux à l'achat et au fonctionnement,
mais indispensable pour la floraison. Ce sont des lampes généralement utilisées pour l'éclairage extérieur de monuments par exemple.

Elles fonctionnent avec un système de ballast, douille et réflecteur spécifique, il existe des puissances de 250, 400, 1000 watts et plus, la ventilation sera indispensable pour dissiper la chaleur qu'elles produisent.

Le spectre des lampes MH est assez proche du jour sans partir dans les ultra Violets ni infra rouges. le rendement obtenu en floraison avec la HPS (portant sur le orange) vaut la peine d'investir en ce système.

 La lumière comme vous avez pu le constater en lisant les paragraphes précédents joue un rôle déterminant dans le cycle de vie de notre plante, en effet cette plante se base sur la durée du jour pour régler sa sexualité quand l'hiver approche, les jours sont moins longs donc il se prépare pour la reproduction, les males en produisant du pollen les femelles en produisant des fleurs pour abriter les graines.

Durant la période végétative (pousse) on veillera à ce que la lumière soit allumée au moins 18 heures par jour, certains éclairent 24h/24 mais il vaut mieux laisser une période de repos, une période de " nuit ".

Pour la floraison la question ne se pose pas. Une lampe au sodium s'impose !
Cette lampe doit rester allumée 12h de jour et éteinte 12h de nuit avec aucune lumière, n'allumez pas pour montrer vos plantes en fleurs à un ami (vous le regretteriez amèrement).

Les lampes HPS et au mercure (MH) dégagent beaucoup de chaleur il vous faudra impérativement prévoir un système de ventilation pour évacuer l'excès de chaleur.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site